Parcourez les quartiers de Trapellun, une ville futuriste aux pratiques alimentaires innovantes, pour imaginer ce que sera l’alimentation de demain !

Une exposition immersive

Scénarisée par des auteurs de science-fiction, des scientifiques et des professionnels de la médiation, l’exposition Code Alimentation propose un voyage vers la ville imaginaire de Trapellun pour une enquête alimentaire surprenante.

A travers un parcours ludique et original, l’exposition plonge au cœur même des grands enjeux de l’alimentation, toutes disciplines confondues, de l’agronomie à l’économie, en passant par la sociologie, la biologie et la médecine.

Le visiteur, en parcourant les maillons de la chaîne alimentaire, interroge l’alimentation d’aujourd’hui et de demain par le biais de 5 « quartiers » : le quartier production, le quartier transformation, quartier distribution, le quartier consommation, le quartier Santé.

Une exposition conçue par Instant Science (ex Science Animation), le Quai des savoirs, en partenariat avec l’INRAE Toulouse. Avec le soutien de Toulouse métropole, de l’École d’ingénieurs de Purpan, de l’Inserm, du CNRS, de l’Université fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées, du rectorat de l’Académie de Toulouse.

Les objectifs de l’exposition Code Alimentation :

  • Remettre au coeur du débat l’état de la recherche scientifique sur l’alimentation pour sortir des positionnements binaires
  • Etoffer son esprit critique et questionner les enjeux du futur en matière d’alimentation
  • Faire le lien entre individuel et collectif dans notre manière de produire et de consommer

Un gameplay pensé par des auteurs de science-fiction

Vous pensiez visiter une exposition sur l’alimentation, mais à votre arrivée, l’Agence vous confie une mission : vous rendre dans le monde parallèle et futuriste de la ville de Trapellun pour mener une exploration alimentaire. Trapellun, c’est une ville de 24 millions d’habitants, avec un climat océanique, une densité de population de 15 925 hab/ km2, 1 750 fermes urbaines, 2,6 millions de tonnes de légumes produits par an et 2009 marchés de plein vent par semaine.

Un parcours connecté

Doté d’un bracelet relié en permanence à l’agence, vous devez collecter des spécimens du futur, des technologies, des espèces ou de nouveaux usages qui vous semblent souhaitables pour l’alimentation de demain. Pour rester incognito, vous endossez l’identité d’un avatar. Au fil de votre parcours, vous êtes invités à relever des défis, à questionner les différents aspects de l’alimentation, à collecter des mots bonus pour débloquer des spécimens ou encore à résoudre des crises alimentaires.

Après avoir franchi le sas d’entrée et récupéré son bracelet et son avatar, le visiteur accède au monde futuriste de Trapellun. Il découvre les 5 “quartiers” de l’exposition qu’il peut visiter de manière aléatoire. Pour pouvoir emporter des spécimens, le visiteur doit relever 4 défis (sous forme de jeux et de manipulations) dans chaque espace. En fin de parcours, il découvre le labo secret, un laboratoire du futur où se trouvent des technologies expérimentales.

Contenu détaillé de l'exposition

Le quartier production 

Ce premier espace permet de se questionner sur la production alimentaire d’hier à aujourd’hui pour réfléchir collectivement à celle de demain. Le nouveau dilemme posé : nourrir la population en respectant l’environnement et en contribuant à atteindre des émissions nettes nulles en gaz à effet de serre en 2050.

Dans cet espace, le visiteur est amené à comprendre comment les métiers de l’agriculture ont évolué avec le modèle intensif et le machinisme et à découvrir de nouvelles formes d’agriculture.

Parmi les dispositifs, le visiteur trouvera dans cet espace :

  • Le dispositif “Équilibre et déséquilibre”
    Inspiré du jeu de société “le dingo disque”, ce dispositif de médiation permet d’aborder les jeux complexes d’équilibre entre rendement et biodiversité, entre bénéfices et risques, entre individualité et collectif.

Parmi les spécimens de science-fiction, le visiteur trouvera dans cet espace :

  • Le plantoïde, un nouveau modèle de ferme urbaine
    Une tour verte qui permet de cultiver fruits, légumes, algues et champignons, avec juste ce qu’il faut d’eau et d’éléments nutritifs naturels.

Le quartier transformation 

Ce second espace questionne les modes de transformation alimentaire. Comment ont évolué les modes de transformation au cours du temps ? Comment sommes-nous parvenus à davantage de sûreté alimentaire ? Qu’est ce que l’ultra-formulation ? Quels sont les métiers de la transformation ? Et qu’en est-il de la nourriture de synthèse ? Autant de questions auxquelles cet espace apporte des éléments de réponse et de réflexion.

Parmi les dispositifs, le visiteur trouvera dans cet espace :

  • La chaîne de transformation
    Plusieurs chaînes de transformation sont proposées mais certaines étapes sont manquantes. A l’aide de pièces aimantées, il faut rétablir l’intégralité des chaînes de transformation. Si la pièce est bien placée, elle reste aimantée. Si ce n’est pas le cas, elle tombe et il faut recommencer.

Parmi les spécimens de science-fiction, le visiteur trouvera dans cet espace :

  • Le porcôtier, une nouvelle espèce végétale
    Envie de rester cohérent avec vos valeurs tout en conservant le goût des aliments que vous appréciez ? Alors tentez l’expérience “porcôtier”. Issue du croisement entre le pitaya jaune, léglantier et le maïs, le porcôtier possède la texture et les apports nutritionnels d’une espèce animale.

Le quartier distribution 

Ce troisième espace interroge l’évolution de la distribution alimentaire d’hier à aujourd’hui. Comment ont évolué les modes de distribution au cours du temps ? Comment l’essor de la livraison à domicile a-t-elle impacté les choses ? Comment évolue l’accès à la nourriture dans le monde ? Qu’en est-il du gaspillage alimentaire ? Quels sont les impacts du développement de l’achat local dans les grandes villes ? Tous ces points aideront le visiteur à réfléchir sur ce secteur et à imaginer les meilleures solutions collectives pour demain.

Parmi les dispositifs, le visiteur trouvera dans cet espace :

  • Le pèse-précis
    Imaginez que vous faites vos courses pour le déjeuner. Pour cela, vous disposez bien sûr d’un budget économique (en €), mais également d’un budget énergétique. Vous pouvez constituer votre panier repas en sélectionnant les différents produits disponibles. A chaque fois que vous posez un produit sur la balance, vous obtenez diverses informations sur le produit. Au passage en caisse, obtenez le récapitulatif de vos choix et découvrez si vous êtes parvenu à trouver un équilibre convenable entre vos économies, votre impact environnemental et vos envies gustatives.

Parmi les spécimens de science-fiction, le visiteur trouvera dans cet espace :

  • L’eau de luxe
    Avec l’évolution de notre climat, la pollution environnante et l’augmentation constante de la population, l’eau est devenue une denrée extrêmement rare et donc, très chère. Pourtant, l’eau est plus que nécessaire à la vie humaine. Il est grand temps de trouver une solution ! C’est pourquoi HYDROPHILE a développé une technologie révolutionnaire qui vous permet de désaliniser et assainir l’eau de mer depuis chez vous, à un prix dérisoire.

Le quartier consommation 

Ce quatrième espace interroge l’évolution de la demande et des attentes de la population en termes d’alimentation. Qu’en est-il de la consommation de produits bio ? Quelles sont les tendances alimentaires actuelles ? Où en est-on de la digitalisation de l’alimentation ? En quoi le genre impacte-t-il la consommation de nourriture ? Quel est le rôle du marketing dans nos habitudes alimentaires ? Cet espace permet de mieux comprendre nos comportements alimentaires, leurs origines et leurs impacts.

Parmi les dispositifs, le visiteur trouvera dans cet espace :

  • Voyage culinaire
    Vous avez 60 secondes pour associer un maximum de plats ou d’habitudes culinaires à son pays d’origine.  Par exemple, où la fourchette ne sert-elle qu’à remplir la cuillère et ne doit pas être mise directement dans la bouche ?  Concentrez-vous parce que vous allez être surpris.

Parmi les spécimens de science-fiction, le visiteur trouvera dans cet espace :

  • Les poubelles intelligentes
    Le tri est un sujet qui vous importe beaucoup, mais vous trouvez cela particulièrement fastidieux ? Libérez-vous de votre culpabilité en investissant dans dans une technologie de pointe. Optez pour les poubelles intelligentes, équipées d’une caméra high-tech et d’un algorithme révolutionnaire, elles sauront trier par elles-mêmes l’ensemble de vos déchets alimentaires !

Le quartier santé

Ce dernier espace questionne les liens entre alimentation et santé. Comment expliquer l’évolution de l’obésité ? Où en est-on des recherches sur le microbiote ? Quel est l’impact de  la sédentarisation ? Que sait-on de la nutrition à travers les âges ? Qu’est ce que la monotonie alimentaire ? Cet espace permet de questionner le visiteur sur nos modes de vie et de mieux comprendre le fonctionnement de notre organisme.

Parmi les dispositifs, le visiteur trouvera dans cet espace :

  • Equi’toque
    Vous êtes l’heureux propriétaire d’un nouveau restaurant : Équi’toque. Vous aurez 5 minutes pour servir une assiette adaptée aux besoins de votre client.

Parmi les spécimens de science-fiction, le visiteur trouvera dans cet espace :

  • Le miroir bonne mine
    Un objet connecté dont vous ne pourrez bientôt plus vous passer. Chaque matin présentez-vous devant votre miroir et obtenez un diagnostic complet de votre état de santé.

 

Animations scolaires

En parallèle de l’exposition, des ateliers thématiques peuvent être proposés du cycle 3 au lycée :

Atelier 1 – Interactions dans le monde vivant

L’écosystème associé à l’alimentation concerne toutes les plantes, animaux (sauvages et d’élevages) et micro-organismes qui interviennent dans la production agricole. Cette biodiversité s’exprime à toutes les échelles (du paysage jusqu’aux gènes). Elle est essentielle pour répondre aux besoins alimentaires et les interactions entre les espèces sont aussi cruciales car participent à la fertilité des sols, à la pollinisation des plantes… Le temps d’un atelier, partez à la découverte des multiples interactions entre les êtres vivants et leur milieu et identifiez les impacts sur l’écosystème alimentaire.

Atelier 2 – Du champ à l’assiette

Ne vous êtes-vous jamais demandé quel était le parcours d’un produit alimentaire, du champ à l’assiette ? Quels sont les procédés utilisés et quelles ressources sont nécessaires ? Et surtout, d’où vient l’aliment ?

Au travers d’un atelier original, découvrez la face cachée des aliments du quotidien. Puis explorez les différentes solutions de production et de consommation pour questionner ensemble, l’alimentation de demain.

Atelier 3 – Équilibres alimentaires 

Ne vous êtes-vous jamais demandé quel était le parcours d’un produit alimentaire, du champ à l’assiette ? Quels sont les procédés utilisés et quelles ressources sont nécessaires ? Et surtout, d’où vient l’aliment ?

A travers un atelier original, découvrez la face cachée des aliments du quotidien. Puis explorez les différentes solutions de production et de consommation pour questionner ensemble, l’alimentation de demain.

Atelier 4 – Les habitudes alimentaires

Les habitudes alimentaires évoluent au cours du temps.

Mais comment sont-elles régies ? Quel est l’impact du marketing et des médias sur nos choix quotidiens ? Quelles conséquences nos modes de consommation ont-ils sur notre santé ?

Enquêtez sur les tendances alimentaires du moment pour démêler le vrai du faux et imaginez, ensemble, des propositions pour le futur.

Atelier 5 – Fake news et idées reçues : parlons-en !

De nombreuses problématiques relèvent de l’alimentation de demain et les recherches à ce sujet laissent place à de multiples possibilités d’avenir. Après un temps d’échange sur les récentes études scientifiques, les élèves pourront discuter de sujets concrets tel que « Et si l’agriculture n’était plus que digitale ? », « Quels seraient les enjeux d’une alimentation individualisée adaptée à notre génome ? », « Devrions-nous revenir à une distribution alimentaire uniquement locale ? »

 

Informations techniques

Année de création : 2019
Langues : français, anglais, espagnol
Conception : Instant Science (Science Animation), Quai des savoirs, en partenariat avec l’INRAE
Lieux d’itinérance : Quai des savoirs à Toulouse (2020), Halle aux sucres à Dunkerque (2021), Terre des sciences à Angers (2022)
Durée minimale de location : 2 mois
Surface : 450 m²
Hauteur nécessaire : 4.50 m
Alimentation : 220V/10A
Montage : 4 personnes  / 5 jours (+ aide de 2 personnes sur place)
Démontage : 4 personnes / 5 jours (+ aide de 2 personnes sur place)
Transport : semi-remorque

Cette exposition nécessite une connexion internet pour maintenance à distance.

Offre

Exposition Code Alimentation

Description

Exposition connectée et interactive de 450m2

Durée

1h30

Public

Tous publics à partir de 10 ans

Ajouter à la sélection